27 juillet 2014

Choux à la crème à la vanille #2

DSCF1635-web

Ma recette de choux à la crème est de loin le post le plus consulté ici. Et pourtant les recettes changent, évoluent… et ma recette de choux aussi !

Car depuis que j’ai fait mes premier choux AVEC craquelin, je ne peux plus m’en passer (de craquelin). Ça leur donner une très jolie forme, bien régulière, et leur apporte un croquant très agréable quand il se marie, en plus, au moelleux d’une bonne crème pâtissière.

DSCF1658-web

Choux à la crème à la vanille

Pour une soixantaine de petits choux

Pour le craquelin

– 60g de beurre

– 75g de farine

– 75g de cassonnade

– 1 pincée de sel

Pour les choux

– 200g d’eau et 50g de lait

– 125g de beurre

– 5g de sucre vanillé

– 1 grosse pincée de sel

– 150g de farine

– 5 œufs moyens déjà battus séparément

Pour la crème pâtissière à la vanille

Même recette qu’ici mais on double les quantités

Craquelin

On commence par le craquelin qui doit bien refroidir.

– Mélanger tous les ingrédients nécessaires à sa préparation – un peu comme si on faisait une pâte sablée.

– Une fois qu’on a une pâte bien homogène, divisez-la en deux et former deux boules.

– Placer chacune des deux boules entre deux feuilles de papier sulfurisé et étaler au rouleau jusqu’à atteindre une épaisseur de 2mm. Placer au frais.

Crème pâtissière

– Préparer la crème pâtissière à la vanille suivant les instructions que vous trouverez ici. Filmer et laisser refroidir.

Choux

Pendant que la crème pâtissière et le craquelin refroidissent, on prépare les choux.

– Faire préchauffer le four à 180°.

– Mélanger l’eau, le lait et placer le beurre, le sel et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition sur feu moyen.

– Retirer la casserole du feu et verser d’un seul coup la farine. À l’aide d’une spatule, bien remuer. Quand vous versez la farine, vous allez vous dire : « Ouh là… ». C’est normal. Mélangez bien et vous aurez très vite une belle pâte.

– Replacer la casserole sur feu moyen. Faire dessécher la pâte en la remuant en permanence jusqu’à ce qu’elle « chante » (elle va se mettre à grésiller d’une manière assez caractéristique. Avec de la pratique, on reconnaît très bien ce grésillement) et qu’une fine pellicule se soit formée au fond de la casserole (ça, c’est beaucoup plus facile à repérer, mais attendez que cette pellicule attache le fond : si elle se décolle facilement, c’est que vous n’y êtes pas encore).

– Verser la pâte dans un saladier, ce qui permet d’insérer tranquillement les œufs (et ainsi de ne pas former une « mini-omelette » dans votre pâte, ce qui serait dégueu, autant le dire

– Verser les œufs un à un, en mélangeant bien entre chaque. La pâte que vous obtenez doit être souple, mais pas trop liquide. Quand on passe la spatule au milieu, elle doit retomber souplement : ni combler le vide tout de suite ni ne rien combler du tout. Là aussi, c’est une question d’habitude. Si vos œufs sont assez gros, il est possible que vous n’ayez pas besoin d’incorporer le dernier en entier. Soyez vigilant.

– Une fois la pâte prête, la placer dans une poche à douille et former des petits choux réguliers (vous aurez besoin de deux plaques garnies de papier sulfurisé).

Mise en place du craquelin

– Sortir une plaque de craquelin. À l’aide d’une douille, former des cercles légèrement plus petits que vos choux.

– Placer délicatement chacun de vos cercles de craquelin au dessus de vos choux, comme un chapeau.

– Répéter l’opération avec la seconde plaque de craquelin.
La craquelin est divisé en deux car vous verrez, la pâte se ramollit vite à cause du beurre qui la compose, ce qui la rend difficilement manipulable. Laisser l’autre moitié du craquelin au frais permet d’éviter cela.

– Mettre les choux au four, jusqu’à ce qu’ils soit joliment dorés.

C’est la fin !

Une fois que tout est bien refroidit (les choux et la crème pâtissière), faites une petite entaille en-dessous de chaque choux et remplissez-les de crème à l’aide d’une poche à douille.
Et ça y est, vous y êtes !

Les choux ne se conservent pas très longtemps quand ils sont garnis, car la crème va avoir tendance à les ramollir. Je ne peux que vous conseiller de les déguster dans les 24h…

DSCF1649-web

Catégorie(s) : Recettes | Tags :
1 commentaire

6 mars 2014

Le cake aux pommes et à la cannelle

cake_pomme_cannelle1

Cette recette est dans les tuyaux depuis maintenant presque trois mois. Mais il se trouve que ces trois derniers mois ont justement été parmi les plus chargés depuis que je suis rentrée dans la vie professionnelle. Plus de tricot (même pas fini une paire de gants), plus de couture, trop peu de musique…

Il y a un équilibre à trouver parce que là, ça ne me convient pas vraiment. J’ai besoin de gribouiller sur mon carnet, d’avoir du temps pour me lancer dans des projets ambitieux. C’est très frustrant de voir les mois passer, les projets s’accumuler uniquement dans ma tête, le blog au point mort et son design inachevé.

Alors même si cette recette comme les photos ne sont plus vraiment de saison, tant pis ! Après tout, ce cake est peut-être la pâtisserie que je fais le plus souvent (avec les gaufres et les choux) et c’est de loin le préféré de monsieur.

cake_pomme_cannelle4

cake_pomme_cannelle5

Cake aux pommes et à la cannelle

Pour un cake :

– 150g de sucre
– 1 c. à soupe de sucre vanillé
– 150g de farine
– 1/3 de sachet de levure
– 110g de beurre doux
– 3 oeufs
– 1 grosse pomme type golden (ou 2 pommes si elles sont petites)
– 1 c. à soupe de cannelle

– Préchauffer le four à 180° et beurrer un moule à cake.

– Éplucher les pommes, les couper en quartiers puis les trancher assez finement.

– Faire fondre le beurre au micro-ondes.

– Mélanger les oeufs avec les deux sucres.

– Tamiser la farine avec la levure. Ajouter progressivement au mélange oeufs/sucres.

– Ajouter la cannelle puis le beurre fondu. Mélanger pour obtenir une préparation homogène.

– Ajouter enfin les tranches de pomme. Mélanger rapidement et verser dans le moule à cake.

– Enfourner pour 40 minutes environ. La lame d’un couteau doit ressortir propre mais légèrement humide.

À déguster au goûter comme au petit-déjeuner !

Et je vous dit : À BIENTÔT !

Catégorie(s) : Recettes | Tags :  •  • 
4 commentaires

5 septembre 2013

Tarte aux quetsches compotées

tarte-prunes_compotees1-1000

Certaines recettes sont un petit peu… « rituelles ». Celles, par exemple, qui marquent le passage des saisons. Et ce sont celles que je préfère. La tarte aux mûres en est une, de même que la première soupe de potiron… et la tarte d’aujourd’hui.

Comme souvent chez moi, cette recette est venue d’un très gros raté. Mes parents ont beaucoup de pruniers dans leur jardin et la récolte des quetsches est chaque année splendide (tout comme celle des mirabelles qui sont de véritables petits bonbons). Pour écouler les stocks, j’ai fait une tarte, un jour, qui fut un désastre. Un vrai. La pâte avait absorbé toute l’eau rendue par les fruits, elle ne ressemblait à rien et en plus le tout n’était pas assez sucré.

La fois d’après, j’ai décidé de mettre des petits beurres presque réduits en poudre au fond de ma tarte pour qu’ils absorbent un peu l’eau des fruits (j’ai découvert bien après qu’en fait c’était un « truc » assez répandu) et j’ai ajouté plusieurs cuillerées de sucre pour tirer partie de ce jus et les faire compoter pendant la cuisson. Voilà, c’est tout simple (niveau technique = 0) mais que voulez-vous… c’est trop bon.

tarte-prunes_compotees2-1000

tarte-prunes_compotees3-1000

Tarte aux quetsches compotées

Pour une grande tarte 

– 250g de farine
– 150g de beurre mou
– 95g de sucre glace
– 1 œuf
– 30g d’amandes en poudre
– 1 pincée de sel
– 1kg de quetsches bien mûres
– 4 c. à soupe de sucre vanillé
– 5 petits beurres

Pour la pâte sucrée

– Avec les doigts sabler la farine et le sel avec le beurre coupé en dés.

– Ajouter l’œuf, la poudre d’amandes et le sucre glace tamisé. Mélanger sans malaxer à l’excès, jusqu’à obtenir une pâte homogène.

– Rouler en boule et envelopper de film. Laisser reposer au moins 2 heures avant utilisation.

– Après le repos, retravailler un peu la pâte et l’abaisser très finement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

– Disposer la pâte dans un plat à tarte, piquer avec une fourchette et remettre au frais le temps de préparer le reste.

Pour le reste

– Laver soigneusement les quetsches, les couper en deux. Ecraser les petits beurres pour les réduire en une poudre grossière.

– Etaler la poudre de biscuit et disposer les moitiés de quetsches. Saupoudrer du sucre vanillé.

– Faire cuire 20/25 minutes à 180° jusqu’à ce que la pâte soit bien cuite et les prunes bien compotées.

Attention, cette tarte embaume et peut se déguster tout de suite 🙂

Catégorie(s) : Recettes | Tags :  •  • 
7 commentaires

18 juin 2013

Pancakes du mercredi

pancakes3-1000

Aujourd’hui, c’est mercredi
aujourd’hui, c’est goûter,
aujourd’hui, c’est pancakes !

pancakes2-1000

pancakes4-1000

C’est LA recette que je fais en ce moment dès qu’il faut quelque chose de rapide pour le goûter – avec les gaufres, mais ça, ce sera le sujet d’un prochain post.

Alors, honnêtement, ce n’est pas du tout la recette « originale ». Comme d’habitude, j’ai dû compiler plusieurs recettes (je ne sais plus lesquelles d’ailleurs), j’ai grandement modifié les quantités et mis mon petit grain de sel pour que le résultat me convienne vraiment. Bref, c’est une recette testée et approuvée… et c’est ce qui compte !

Pancakes

Pour une petite dizaine de pancakes

– 95g de farine
– une pincée de sel fin
– 1 c. à café de levure chimique
– 1 c. à soupe de sucre vanillé
– 1 œuf
– 50g de beurre
– 16cl de lait (2/3 de cup)

– Mélanger la farine, le sel, le sucre vanillé et la levure.

– Ajouter l’oeuf et le lait. Mélanger délicatement à partir du centre pour incorporer petit à petit la farine et ne pas faire de grumeaux.

– Faire fondre le beurre et verser dans le mélange. Remuer brièvement et laisser reposer au moins 1/2h au frais.

– Beurrer généreusement et faire chauffer une poêle (j’utilise une poêle tout à fait ordinaire). Une fois qu’elle est bien chaude, verser doucement une petite louche de la préparation et faire dorer des deux côtés.

– Accomoder comme il vous plaît et déguster.

pancakes1-1000

Catégorie(s) : Recettes | Tags :
2 commentaires

18 avril 2013

Tarte amandine aux poires

tarte_amandine_poires1-1000

Ça faisait longtemps que cette recette était attendue chez moi. La voici enfin…!

J’ai utilisé des poires Angelys, essentiellement pour leur forme ronde qui me plaît beaucoup et qui les rend plus faciles à placer sur la tarte. Je pense que c’est la dernière recette avec les fruits d’hiver…

tarte_amandine_poires2-1000

tarte_amandine_poires3-1000

Tarte aux poires amandine

Pour une tarte :

– 1 pâte sucrée (recette ici)
– 4 poires
– 100g de beurre
– 100g d’amandes en poudre
– 500g + 100g de sucre
– 2 oeufs
– 80cl d’eau
– 1/2 gousse de vanille
– 1/2 c. à café de rhum

– Préparer la pâte sucrée.

Préparation des poires au sirop

– Mélanger l’eau et les 500g de sucre dans une casserole et faire chauffer. Ajouter la gousse de vanille fendue et dont on aura gratté les grains.

– Éplucher les poires, les couper en deux et ôter le centre du fruit, trop ferme.

– Une fois le sirop bien chaud, plonger les poires, baisser le feu et laisser cuire à couvert pendant 25 minutes. Égoutter et réserver.

Préparation de la tarte

– Dans le bol d’un mixeur, émulsionner le beurre en pommade avec les 100g de sucre.

– Ajouter ensuite la poudre d’amandes, puis les oeufs, puis le rhum, tout en battant.

– Étaler très finalement la pâte et la placer dans un moule chemisé de papier sulfurisé. Piquer la pâte. Verser la préparation aux amandes puis déposer délicatement et harmonieusement les moitiés de poires.

– Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 25 minutes.

Bon week-end !

Catégorie(s) : Recettes | Tags :  •  • 
5 commentaires

Tous les textes et les photos présents sur ce blog m'appartiennent, sauf mention contraire. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.
Copyright © 2008-2016 Delphine Anquetil. All rights reserved. | Design & thème par Delphine Anquetil.